Que faire apres un cambriolage a votre domicile ?

Selon l’ONDRP, 260 009 cas de cambriolage domestique et autres vols dans les foyers ont été recensés en France au cours de l’année 2021.

Se faire cambrioler est une source d’inquiétude pour tout le monde, et il ne faut pas sous-estimer l’épreuve émotionnelle qui suit un cambriolage. Mais de l’aide est à portée de main. Voici ce qu’il faut faire après un cambriolage.

Avant qu’un drame ne survienne, vous devez impérativement souscrire à une assurance habitation. Celle-ci vous permettra de protéger l’entièreté de votre habitation et son contenu. Si vous n’avez pas encore souscrit à une assurance habitation, rendez-vous sur www.maif.fr.

Que faut-il faire après un cambriolage ?

Voici les 6 étapes clés à suivre à la suite d’un cambriolage :

1. Téléphonez à la police et signalez le cambriolage

Signalez immédiatement le cambriolage de votre maison, plus tôt vous signalez un crime, plus grandes sont les chances qu’il soit résolu.

Si vous pensez que le cambrioleur est encore à l’intérieur, n’entrez pas ! Appelez plutôt la police depuis l’extérieur de votre propriété, de préférence depuis votre voiture ou la maison d’un voisin.

Si le cambriolage a déjà eu lieu et qu’il n’y a pas de danger évident, appelez la ligne non urgente de la police. La police doit vous donner un numéro de référence du crime. Vous en aurez besoin si vous décidez de faire une demande d’indemnisation auprès de votre assurance habitation pour tout vol ou dommage.

Si vous êtes chez vous et que quelqu’un entre par effraction, il est important de rester calme et de ne pas laisser l’adrénaline obscurcir votre jugement. Si vous pouvez le faire en toute sécurité, quittez la maison aussi vite que possible. Évitez d’affronter le cambrioleur, rien de ce qu’il pourrait prendre ne vaut mieux que de risquer votre vie.

2. Ne touchez à rien !

Vous pouvez avoir l’impression que vous devez nettoyer ou ranger tout ce qui a été dérangé par le cambrioleur pour que tout rentre dans l’ordre.

Dans la mesure du possible, retenez ce sentiment. Un cambrioleur peut avoir laissé des preuves médico-légales sur la scène du crime lors du cambriolage de votre maison. Ces preuves peuvent être essentielles pour l’attraper et le poursuivre en justice.

Les agents de police scientifique peuvent avoir besoin de rechercher des preuves telles que :

  • Empreintes digitales
  • Empreintes de pieds
  • Des marques d’outils
  • Tissu déchiré
  • Des traces d’ADN

Pour avoir les meilleures chances d’attraper le cambrioleur ou de récupérer vos biens volés, il est préférable de ne rien déranger à l’intérieur ou à l’extérieur de la propriété.

3. Prenez note des biens volés ou endommagés

Passez en revue vos biens, pièce par pièce, et dressez une liste exhaustive de tout ce qui a été endommagé ou volé.

Notez le plus de détails possible à leur sujet, notamment les numéros de série et les marques d’identification, si possible. N’oubliez pas de répertorier tous les supports numériques tels que les livres électroniques, les jeux vidéo téléchargés et les films.

Prenez des photos des dégâts éventuels et trouvez les reçus qui pourraient vous aider à prouver que vous êtes le propriétaire.

La police et votre assureur habitation pourraient avoir besoin de ces informations. Cela pourrait aider à accélérer les demandes d’indemnisation de votre assurance habitation.

4. Contactez votre compagnie d’assurance habitation

Si vous avez une police d’assurance habitation, vous devriez pouvoir demander le remboursement des objets volés ou endommagés (assurance du contenu) ou des dommages matériels (assurance des bâtiments).

Contactez votre assureur dès que possible et informez-le de ce qui s’est passé. Il devrait être en mesure de vous guider dans la procédure et de remplir son formulaire de demande d’indemnisation.

Vous aurez alors besoin de la liste des biens volés ou endommagés et du numéro de référence du crime.

Sortez les reçus des articles volés et endommagés, car l’expert en sinistres pourrait vouloir les voir. Pour plus d’informations, consultez le site de la MAIF.

5. Informez votre banque

Si des cartes de débit ou de crédit ont disparu, informez-en immédiatement votre banque ou votre société de cartes de crédit.

Ils doivent immédiatement bloquer l’utilisation de vos cartes et les remplacer. Vous devrez peut-être aussi le faire si un dispositif de stockage numérique (ordinateur, clé USB, téléphone portable, etc.) contenant vos données financières a été volé.

Si votre passeport ou votre permis de conduire a disparu, informez-en les autorités compétentes le plus rapidement possible.

6. Informez votre opérateur de téléphonie mobile

Si votre téléphone a été volé pendant le cambriolage, veillez à contacter votre opérateur de téléphonie mobile le plus rapidement possible. Votre opérateur peut bloquer le téléphone et empêcher toute autre personne de l’utiliser. Si vous ne le faites pas, vous pouvez être tenu responsable des frais encourus par la personne qui a volé votre téléphone.

Vous pouvez également demander le numéro d’identification du téléphone (IMEI), que vous devrez communiquer à la police.

Catégories :